Accueil Apprendre à naviguerConseils de Navigation Croisière et handicap : naviguons tous ensemble !

Croisière et handicap : naviguons tous ensemble !

par Aurélie Renier

« Croisière », « handicap », voilà deux mots que l’on voit trop rarement l’un à côté de l’autre. En cherchant un peu, de plus en plus d’acteurs se démènent pour rendre ce sport accessible. Des acteurs pour qui il ne s’agit pas de naviguer autrement, mais de naviguer ensemble. Louer un bateau pour une sortie mêlant handicapés et valides, c’est possible ! Et c’est même un moment magique où les sensations sont exaltées. Focus sur quelques expériences passionnantes qui pourront vous inspirer pour vous aussi, vous lancer dans de belles navigations adaptées à tous.

Kifouine, un tour du monde en solidaire qui sort du lot

Août 2003 à La Rochelle. Trois amis d’une trentaine d’années, Eric Bellion, Brice Monégier du Sorbier et Hervé Olagne embarquent un tout petit voilier de 8,60 m. Leur ambition : boucler un tour du monde par étapes, permettant ainsi à 45 jeunes adultes IMC (Infirmes Moteur Cérébraux) de naviguer à la voile, eux aussi, autour du globe. Une expérience de presque trois ans, intense, profondément humaine, qui perdure encore aujourd’hui au travers de l’association La Mer en Solidaire.

A vous de choisir votre association !

De nombreuses initiatives, aussi poignantes les unes que les autres, voient le jour. Toutes sont animées par un désir de sortir du quotidien, de vivre une expérience humaine extraordinaire, et de la partager dans un profond respect de l’autre. Voici, parmi tant de projets, quelques pistes intéressantes.

Pulvérisez vos records de voile légère avec les régates SARA

Des régates ouvertes à tous, où malvoyants, non-voyants ou voyants sont remis au même niveau, et guidés par l’application SARA. Une appli révolutionnaire mise au point entre autres par Mathieu Simonnet, Président de l’association ORION dont le but est de permettre aux personnes déficientes visuellement de pratiquer la voile. Imaginez-vous franchir la ligne de départ, les yeux bandés si nécessaire, guidé par une voix qui vous annonce votre distance et votre cap… tout en laissant une place pour écouter le vent et le bruit des voiles… un challenge fort en sensations !

Pratiquez la voile Handi-valide en club FFV

Certains clubs de la Fédération française de voile (FFV) mixent dans leurs équipages des personnes en situations de handicap moteur, sensoriel ou mental et des personnes valides.

Les sensations sont exaltées, les sentiments aussi : c’est dans ces moments que les qualités de chacun sont mises en avant et prennent toute la place qu’elles méritent. La personne à la vue affutée tiendra la barre, tandis que celle aux biceps puissants bordera prestement la voile à chaque virement de bord. Les handicapés moteurs ont une place primordiale, faisant contrepoids, installés dans des sortes de nacelles.

Prêtez votre bateau à La Mer en Solidaire

Vous êtes propriétaire de votre bateau et vous rêvez de partager votre passion avec d’autres qui en n’ont jamais eu l’occasion à cause de leur handicap ? La Mer en Solidaire, cette association née à la suite du tour du monde sur Kifouine, organise des sorties en mer avec équipages mixtes handi-valides. Rien ne les arrête : leur dernière sortie les a menés, à la voile, au cœur de la lagune de Venise…

Découvrez la navigation hauturière avec Cap Handi

La vocation de cette association rochelaise est claire : pratiquer la voile hauturière ou semi-hauturière en équipages mixtes handi-valides. Golfe de Gascogne, traversée de l’Atlantique ou de la Méditerranée : à bord de leurs bateaux aménagés, dans un esprit d’entraide et de tolérance, même les destinations lointaines deviennent accessibles à tous.

Louer un bateau avec un handicap, c’est possible !

Sans faire de travaux d’aménagement, les équipiers handicapés ont eux aussi leur place à bord ! Quelques pistes de réflexion vous aideront à mieux préparer le terrain.

• Naviguer à la voile ou à moteur ?
Sauf contre-indication médicale, aucun handicap n’interdit la navigation à la voile, bien au contraire. On dira même que les sensations du bateau en mouvement, propulsé par ses voiles, sont beaucoup plus intéressantes.

• Monocoque ou multicoque ? Les deux mon capitaine !
A vrai dire, le catamaran habitable offre un excellent compromis : stable, large et convivial avec son carré spacieux, les déplacements des personnes à mobilité réduite en sont facilités.
Les monocoques sont aussi bienvenus. L’important sera de prendre en compte la place suffisante pour l’équipage et son matériel s’il y en a !

Préparez votre route et appelez les capitaineries des ports où vous comptez faire escale. Bon à savoir : certains sont équipés de treuils qui faciliteront les transferts bateau / ponton des personnes à mobilité réduite. Pensez aussi à réserver des places sur les pontons accessibles PMR plusieurs jours à l’avance.

Composez votre équipage : un handicapé IMC peut avoir besoin d’un accompagnant à temps complet. Cet accompagnant ne pourra pas toujours se rendre disponible pour les manœuvres. En fonction de la taille de votre bateau, entourez-vous d’un ou deux équipiers valides supplémentaires pour en assurer la bonne marche.

Ecoutez les envies de vos équipiers et donnez-leur vie ! C’est peut-être là le secret d’une bonne navigation handi-valide !

Bonne navigation à tous, handis et valides, à bord de votre bateau de location !

Articles liés