Accueil ActualitésInsolite Emmener son chat à bord pour une croisière… et pourquoi pas ?

Emmener son chat à bord pour une croisière… et pourquoi pas ?

par admin

Une croyance très répandue voudrait que les chats n’aiment pas l’eau. Votre prochaine croisière paradisiaque vous inciterait donc à laisser votre fidèle compagnon à terre… Mais pour quelles raisons, après tout ?

Nombre de navigateurs sillonnent aujourd’hui les mers avec leur chat, alors pourquoi ne pas essayer d’emmener le vôtre à bord pour quelques jours ?

Les chats et la mer, une longue histoire…

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les chats et la mer partagent une longue histoire, qui remonte à l’Antiquité ! Dès 8 000 avant J.-C., ils étaient introduits dans les navires marchands ou militaires égyptiens qui arpentaient la méditerranée (c’est d’ailleurs ainsi que les chats se sont répandus à travers l’Europe, puis sur la planète entière). Les félins devenaient de précieux atouts pour lutter contre les rats et les souris, qui endommageaient les cordes et les coques des bateaux, détruisaient les stocks de nourriture et pouvaient transmettre de graves maladies à l’équipage. Au XVe siècle, certaines compagnies d’assurance génoises ont été jusqu’à exiger que les chats soient présents à bord des cargos. Et 200 ans plus tard, c’est Colbert lui-même, devenu ministre de la Marine, qui décrète la présence des chats à bord comme indispensable. Sur certains bateaux vénitiens, le poste de « gardien de chat » était même entièrement dédié à s’occuper du matou embarqué ! Avec le temps, s’ils ne sont plus vénérés comme dans l’Egypte antique, les chats sont néanmoins devenus de véritables mascottes pour leurs navires. Respectés par les membres de l’équipage, certains félins ont même bénéficié des honneurs militaires lors de leur décès.

Amelia, un chat célèbre ayant pris le large à bord du voilier le Swell

Aujourd’hui encore, certains chats embarqués en mer demeurent bien célèbres. C’est le cas d’Amelia, la célèbre « Tropicat » embarquée par Liz Clark à bord de son voilier. Lors d’une excursion en Polynésie française, Liz a trouvé un chaton auprès d’une maison abandonnée. Elle l’a alors recueilli dans l’espoir de le faire adopter, mais personne ne s’est jamais présenté. Forcée par le destin, la jeune femme a donc rebaptisé le félin Amelia, et l’a accueilli à bord de son voilier. Pour que la jeune chatte puisse gambader, explorer et grimper à son aise, Liz pris l’habitude de l’emmener régulièrement à terre lors de promenades. Amelia ne s’éloignait jamais trop, et revenait toujours d’elle-même au bateau, sur lequel elle se sentait de plus en plus à l’aise ! Les deux compagnes de route ont ainsi parcouru les mers ensemble et découvert de nombreux endroits souvent déserts et paradisiaques. La jeune femme assure que ce fut l’une des expériences les plus belles et les plus enrichissantes de sa vie. Si aujourd’hui, la fidèle Amelia n’est plus, nul doute qu’elle ait laissé de doux souvenirs à Liz, qui continue d’arpenter les mers à bord de son fringuant voilier.

Quelques « précautions » à prendre si vous souhaitez vous aussi tenter l’expérience

Pensez à aménager le bateau, en installant des filets le long des filières, et en laissant traîner un bout ou une échelle de corde pour que votre chat puisse remonter seul s’il venait à tomber à l’eau (une solide épuisette pourra également faire l’affaire pour le « repêcher »). Privilégiez un bac à litière fermé (inutile de préciser pourquoi…) et fixez le au sol, tout comme les gamelles d’eau et de nourriture. Si vous souhaitez embarquer votre chat pour une longue croisière, il pourra être avisé de l’emmener une première fois à bord pour lui faire découvrir le bateau, puis ensuite pour une courte croisière « test ». Avec ou sans harnais, ne débarquez jamais votre chat à terre : il doit descendre par lui-même, afin de laisser une piste qui lui permettra de retrouver son chemin pour revenir à bord en cas de besoin. Enfin, si le gilet de sauvetage est fortement recommandé pour votre chat, sachez que les félins apprécient généralement assez peu ce genre de dispositif : pour preuve, cette vidéo du jeune Pilou postée sur le blog de Poussé par le vent : https://www.youtube.com/watch?v=H5RmRWI73bA.

Formalités avant le départ : les règles à respecter

Votre chat devra être identifié par puce électronique. Il faudra par ailleurs vous munir de certains documents : passeport, carnet de vaccinations à jour (pensez à respecter les délais de rappel) et certificat d’anticorps antirabique (qui devra être postérieur à l’identification par puce électronique). Prévoyez également une visite chez le vétérinaire pour la réalisation d’un examen indispensable : la sérologie rage. Notez qu’en dehors de l’Europe et selon le pays, votre chat pourra éventuellement être mis en quarantaine. Si vous souhaitez faire escale dans des pays anglo-saxons, sachez que les formalités y sont plus complexes et spécifiques. Retrouvez toutes les formalités à suivre sur le site http://www.anivetvoyage.com/, tenu par un vétérinaire.

Articles liés