Accueil Guide Achat/Vente BateauEntretien de votre bateau Lire une étiquette de batterie

Lire une étiquette de batterie

par Stanislas Desmarest

On trouve sur le marché des dizaines de types de batteries dont les caractéristiques les rendent aptes ou non à l’usage que l’on désire en faire.
Les caractéristiques des batteries sont indiquées d’une manière abrégée qu’il n’est pas toujours facile de bien comprendre… Capacité, nombre de cycles, capacité de décharge… Penchons-nous sur le sujet.

Prenons le cas d’une batterie dont les caractéristiques sont les suivantes :

Tension nominale : 12 volts
Capacité C20 : 75 Ah
Résistance au cycle : 80% de décharge 300 cycles, 50% décharge 500 cycles, 30% en 1000 cycles.
Courant de charge maximale : 15 A
Réserve de capacité : 155 minutes
CCA -18°C : 975 A
CCA 0°C : 1 125 A
Résistance interne (ohm) : 0,0025
Type de borne : Dual SAE / 18 UNC

La tension nominale exprimée en Volt

Les batteries au plomb recèlent des éléments unitaires de 2.1 V.
Le montage en série de ces éléments permet d’atteindre les tensions recherchées.
– 12 V, 3 éléments.
– 24 V, 6 éléments.
– 36 V, 9 éléments
– 48 V, 12 éléments.

La capacité, exprimée en ampères-heures

L’ampère/heure est l’unité de comptabilisation de la capacité des batteries.
Pour réaliser un pack de batteries 12 V et en additionner les capacités, on doit les installer en parallèle. Si on les branche en série, on additionnera uniquement les tensions et non pas les capacités !

Dans un montage en parallèle, en additionnant les capacités des différentes batteries constituant le pack, on obtient la dimension théorique du “réservoir d’électricité” du bord. Attention, il s’agit d’une capacité théorique, car on ne peut en utiliser que 50 %, sans créer des dommages importants à votre installation.

C’est la capacité C20 qui est commercialement utilisée pour comparer les capacités des batteries, ici 75 Ah.

Le courant de charge maximale

De l’intensité de chargement d’une batterie dépend la durée de rechargement de celle-ci. La construction et les caractéristiques intrinsèques des batteries limitent toutefois ce courant de charge. En effet, si nous appliquions à notre batterie un courant de charge de 200 A qui pourrait la charger en 30 minutes sur le papier, ce courant serait fatal à notre batterie qui exploserait probablement…
Le courant de charge maximal constitue la limite haute à ne pas dépasser pour une charge à tension et ampérage constants. Elle est à mettre en rapport avec les caractéristiques des chargeurs de batteries et des différents moyens de charge du bord (alternateurs, générateurs…).
On peut toutefois dépasser ces valeurs sans risque si on dispose d’un chargeur mesurant la température de la batterie afin d’adapter l’ampérage fourni à celle-ci.
Dans notre exemple, veillez à ne pas dépasser 15 A, tension et ampérage constant.

L’intensité maximale de démarrage (CCA)

CCA en anglais pour Cold Cranks Amps.
Il s’agit de l’intensité maximale qu’une batterie est en mesure de fournir sur une courte période (en situation de démarrage de moteur par exemple) et par de basses températures. Ici, notre batterie peut fournir 1125 A pendant 5 secondes à 0 °C. C’est une valeur extrêmement élevée.
Elle peut aussi fournir 925 A pendant 5 secondes à -18 °C.

La vitesse de décharge


Elle est exprimée par C10, C20 ou C100 et indique la capacité d’une batterie en fonction de sa vitesse de décharge.

Qu’est ce que ca signifie?
C20 = 75 Ah signifie que notre batterie peut fournir 3,75 A pendant 20 h.
En pratique C20 donne la capacité de la batterie si on lui applique une charge de 3,75 A pendant 20 heures (le 20 de C20). En effet, 75 Ah = 3,75 A x 20 h.

Le nombre de cycle

On appelle cycle une alternance de décharge suivie d’une charge.
Mais ce n’est pas si simple, le nombre de cycle d’une batterie est fonction de la profondeur de la décharge subie, dans le cas de notre batterie:
– 300 cycles à décharge 80%
– 500 cycles à décharge 50%
– 1 000 cycles à décharge 100%

La forte incidence des décharges profondes sur la durée de vie d’une batterie apparaît clairement.
Notre Optima, qui est une batterie AGM spiralée, devrait supporter 300 cycles à 80% de décharge.

La réserve de capacité


Cette donnée montre la durée durant laquelle la batterie est apte à délivrer une tension de 25 A avant de tomber à 10,5 V à 27 °C.
C’est une donnée utilisée dans l’automobile afin d’évaluer la durée pendant laquelle il serait possible de circuler de nuit avec un véhicule en panne d’alternateur avant de perdre les consommateurs électriques dont les phares…
Notre Optima saura délivrer 25 A durant 155 minutes.

La résistance interne


Indiquée en Ohms, c’est une valeur de contrôle permettant de juger de l’état d’une batterie.
On ne devrait pas trouver un écart de plus de 15 % avec cette valeur lors d’une mesure sans quoi il conviendrait de mettre au rebut la batterie concernée.

Le type de borne


Ces données explicitent le type de connecteur à prévoir lors de la mise en service.
DUAL SAE : connecteur automonile de type SAE
18 UNC : tiges fileées 18 UNC

L’article est rédigé par François Meyer.

Articles liés