21 mars 2019

Quelles sont les limites du permis côtier ? Quels sont les contrôles et sanctions en cas de défaut ? Pourquoi passer le permis hauturier ?

Découvrez quelles sont les limites du permis côtier et les avantages de disposer du permis hauturier.

Quelles sont les limites du permis côtier ? Quels sont les contrôles et sanctions en cas de défaut ? Pourquoi passer le permis hauturier ? - Band of boats

Le permis côtier

Le permis côtier, qu'on doit plutôt appeler «permis plaisance option côtière» depuis 2008, est un titre de conduite de navigation en mer. Il vous permet, dès l'âge de 16 ans, de conduire un bateau de plaisance à moteur dont le moteur a une puissance supérieure à 6 CV (4,5 KW). Il n'existe pas de puissance maximale. Avec ce permis vous pouvez donc piloter un bateau à moteur de 6 CV ou 250 CV voire 500 CV ou plus ! Pas de limite de taille non plus, votre bateau peut mesurer 7 mètres ou 70 mètres, c'est le même permis. Il permet également l’utilisation de la radio VHF dans les eaux territoriales françaises, la navigation sur les lacs et plans d'eau fermés et le pilotage d'un jet-ski.

Avec le permis côtier, vous pourrez vous éloigner jusqu'à 6 milles d'un abri. Qu'est-ce qu'un abri ? C'est un lieu protégé où vous pouvez vous réfugier, vous, votre bateau et votre équipage en cas de forte houle, tempête, ... Un abri peut être un port, une anse, une île et même votre propre bateau si vous naviguez avec l'annexe qui y est associée. Cette notion d'abri permet un éloignement réel de 12 milles dans certains cas. En effet, si un port ou une île se trouve à 12 milles du port dont vous partez, vous avez la possibilité de vous y rendre car à mi-distance vous serez à 6 milles de votre point de départ et de votre point d'arrivée !

Le permis hauturier

Si vous voulez naviguer au-delà de 6 milles d'un abri, le permis côtier ne suffit plus, vous devez être titulaire de l'extension hauturière, communément appelée permis hauturier. Comme son nom l'indique il s'agit d'une extension du permis côtier, vous devez donc obligatoirement passer d'abord votre permis côtier. Avec cette extension, pas de limite de distance, vous pouvez traverser l'Atlantique !

Mais passer le permis hauturier ce n'est pas qu'une question de distance, c'est également l'assurance d'avoir des compétences maritimes solides : décrypter une carte marine, prévoir les marées, prendre en compte les courants, les vents, la déclinaison magnétique, avec une carte papier, un compas et une règle ! Avec cette extension, vous pourrez naviguer même en cas de panne des instruments électroniques et acquérir des savoirs traditionnels, plus scientifiques que ceux liés au permis côtier. Si l'examen du permis côtier est un QCM électronique de 30 questions et un examen pratique, l'examen du permis hauturier est d'un autre acabit : uniquement théorique, il se compose d'un exercice de navigation sur carte de jour, d'un second exercice de navigation sur carte de nuit (1h30 en tout), d'un calcul de marées et enfin d'un QCM de 5 questions sur les aides électroniques, la météo et le matériel de sécurité. Joli challenge !

Et si je navigue à l'étranger ?

Le permis côtier et l'extension hauturière sont des permis plaisance français dont les prérogatives sont valables à l'étranger si vous naviguez avec un bateau sous pavillon français. Si vous naviguez à l'étranger avec un bateau étranger, il faudra vous renseigner auprès des autorités des pays concernés.

Sachez qu'en France vous pouvez être contrôlé par les Affaires maritimes, la gendarmerie maritime ou encore les Douanes à tout moment, même s'il est vrai que les contrôles sont plus nombreux en haute saison. Des sanctions sont prévues en cas d'infraction : votre permis peut vous être retiré temporairement ou définitivement en cas d'imprudence grave compromettant la sécurité des personnes (par exemple pour vitesse excessive), en cas de non respect de la réglementation (par exemple du code de la navigation) ou encore en cas d'ébriété ou de consommation de stupéfiants.

Des contraventions peuvent également être données si vous conduisez sans être titulaire du permis (1500 €), si vous conduisez malgré le retrait de votre permis (1500 €), si vous pratiquez la conduite accompagnée sans l'avoir déclarée au préalable (150 €), si vous dépassez le délai octroyé pour présenter les pièces administratives demandées (750 €), ... Si vous préparez votre permis côtier ou votre extension hauturier ou que vous souhaitez réviser vos connaissances, vous exercer avant de reprendre la mer, connectez-vous à Monpermisbateau.com.

Bénéficiez de 20% de remise en utilisant le code BANDOFBOATS20 !

À bord de Cherchez
CHERCHEZ

Conseils d'expert, avis de plaisanciers, simulateur de choix de navigation. Laissez-vous guider !

Trouvez
TROUVEZ

Un moteur de recherche construit par et pour les plaisanciers. Une offre unique de services sur-mesure.

Partagez
PARTAGEZ

Partagez vos expériences et bénéficiez de celles des autres : vos avis sur les bateaux, les destinations, les vendeurs...